Imprimer
Catégorie : ECONOMIE
FODECC

Le FODECC (Fonds de développement des filières cacao et café) a organisé le mardi 06 juillet 2021 un déjeuner de presse au cours duquel le guichet producteurs a été présenté aux hommes et femmes de médias.

Aux dires de Samuel Donatien Nengue, administrateur du FODECC, ce guichet est né sur décision de la présidence de la République rendue publique le 25 février 2021, et il « remplit les critères d’un véhicule de financement intelligent au profit des acteurs du monde du cacao et du café ».

En clair, le guichet producteurs est un nouveau mécanisme qui va « permettre aux producteurs de cacao et café, des différents bassins agricoles du pays, de rentrer directement en possession des subventions gouvernementales de masse ou à la carte ». Selon le FODDEC, il s’agit d’un dispositif révolutionnaire qui va notamment repositionner les agriculteurs locaux « au cœur de la compétitivité du secteur grâce à une information de choix, à des aides ciblées, à l’intégration du téléphone mobile intelligent dans les échanges entre le Fonds et les planteurs locaux ».

Les acteurs bénéficieront de trois types de subventions : la subvention en intrants agricoles (engrais, semences, plants, produits phytosanitaires) ; la subvention portant sur les équipements et machines agricoles ; et enfin celle concernant les infrastructures de soutien à la production.

Géré par le FODECC, le guichet producteurs sera officiellement lancé le 08 juillet 2021.

Le FODECC est un établissement public administratif à statut particulier, doté de la personnalité juridique et jouissant d’une autonomie de gestion. Né en 2004, il est placé sous la tutelle technique du ministère en charge de la commercialisation du cacao et du café, et du ministère de l’Agriculture.  Si la tutelle financière est assurée par le ministère des Finances, l’administration est assurée par le Comité de gestion et l’administrateur.

Le FODECC a pour mission d’assurer le financement et le paiement des prestations relatives à l’appui et à la relance des filières cacao et café, au soutien à la recherche appliquée sur ces produits et à l’amélioration de leur qualité, à la formation des opérateurs, à la promotion de la transformation et la consommation du cacao et du café.