Imprimer
Catégorie : ENVIRONNEMENT

Le mobilier « Made in Cameroon » est de plus en plus grandement valorisé par les acteurs du domaine. En témoigne la quatrième édition du salon y afférent organisé du 29 juin au 06 juillet 2021 au Palais de Yaoundé par deux organisations partenaires, la Fecaprobois (Fédération camerounaise des associations et des professionnels de la seconde transformation du bois) et l’association « Artisan au féminin ». L’événement qui a lieu sous le co-patronage du ministère des petites et moyennes Entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat, et du ministère des Forêts et de la Faune, vise au-delà du mobilier, à promouvoir le bois légal et les produits forestiers non ligneux.

Côté technique et financier, le salon bénéficie de l’appui du Haut-commissariat de Grande-Bretagne au Cameroun et du programme FAO UE FLEGT.

Lors de la cérémonie solennelle d’ouverture du mercredi 30 juin 2021, le ministre en charge des PME, Achille Bassilekin III, a rappelé que « cette nouvelle dynamique en termes de genre dans la production, dans la créativité » est quelque chose que son département ministériel valorise depuis toujours. Il ajoute que dans la perspective de mieux accompagner les artisans, le Cameroun a entrepris notamment de renforcer dans l’esprit de ceux-ci, la nécessité de s’approvisionner en bois d’origine légale, d’interdire dès 2022 l’exploitation du bois sous la forme brute, et d’encourager la transformation locale.

Durant huit jours, le public a le choix entre visiter les expositions de meubles fabriqués avec des essences peu connues, découvrir le savoir-faire des femmes dans un secteur largement dominé par les hommes, ou de toucher du doigt les richesses des produits forestiers non ligneux.

Le programme prévoit aussi un jeu concours, des débats, et une remise des attestations de fin de formation aux femmes dans le métier du bois.

Les exposants sont venus nombreux afin de rehausser l’éclat de l’événement.

Selon Françoise, exposant pour le compte des gammes de produits Mary-B, les forêts camerounaises disposent d’une richesse insoupçonnable en termes de soin de beauté, de santé et de bien-être au naturel. Le miel blanc d’Oku par exemple contient un facteur antibiotique rare, efficace pour soigner les maux de gorge. Ce miel s’oppose également à toute fermentation intestinale. Il joue aussi le rôle de tonifiant, d’antiseptique et de cicatrisant.

Elisabeth quant à elle n’a pas encore d’entreprise. Elle utilise le label « Eldo Jah » pour promouvoir des produits de « mode et d’accessoires de mode ». Sur sa table d’exposition, des bijoux, des colliers, des bracelets et autres, faits à base d’éléments aussi curieux que les noyaux de dattes.

Héroïne, ingénieur de travaux en production et commerce de bois, vante les bienfaits du bois légal utilisé par Sociewood, une entreprise spécialisée dans la menuiserie et ébénisterie bois, décoration, plafond et cartographie forestière…

L’occasion est ainsi donné aux acteurs du secteur forestier et au grand public de nouer de belles relations d’affaire.