39e Journée mondiale de défense des droits des consommateurs : le REDCO  joue sa partition ©ME
39e Journée mondiale de défense des droits des consommateurs : le REDCO joue sa partition ©ME
La 39e Journée mondiale de défense des droits des consommateurs s’est célébrée à travers le monde le 15 mars 2024 sous le thème « L’intelligence artificielle équitable et responsable pour les consommateurs ». La plupart des associations de défense des droits et intérêts des consommateurs en ont profité pour faire entendre leurs voix, à l’instar du Réseau des défenseurs des droits des consommateurs (REDCO) qui a mené toute une semaine d’activités à Yaoundé et ses environs pour informer et sensibiliser les consommateurs. La conférence débat organisée à  Yaoundé en est l’apothéose.

La salle de conférence d’un prestigieux hôtel de la cité capitale grouillait de monde le 15 mars 2024. Les consommateurs étaient venus de plusieurs quartiers et de plusieurs autres  villes du pays pour suivre de près ces exposés si édifiants. Une diversité de thématiques abordées : l’urgence d’une stratégie nationale de protection du consommateur ; conservation des produits agroalimentaires, quelles bonnes pratiques à adopter? ; Qualité/prix et promotion du made in Cameroon ; Economie verte et numérique ; quelles bonnes pratiques à adopter entre usagers et moto taximen ?

Objectifs, informer le consommateur de ses droits et attirer l’attention des décideurs, des industriels, du patronat et autres sur le respect des droits des consommateurs dans un contexte camerounais fortement marqué par la vulnérabilité  de ces derniers. « Malgré l’armada des mesures prises par les pouvoirs publics, les régulateurs et les actions menées par les associations pour assurer la protection du consommateur, celui-ci reste malheureusement vulnérable, voire abandonné », constate pour le déplorer,  Marie Hélène Ebieline, présidente du REDCO.

 A travers les exposés,  l’on apercevait en filigrane un tableau très sombre de l’économie camerounaise. Un contexte économique assez difficile, avec une croissance non inclusive où  la pauvreté inclusive touche plus de 23,5% de la population en 2021. L’environnement des affaires reste quant à lui peu favorable  à cause de la mauvaise gouvernance et la corruption à outrance. A tout ceci s’ajoutent le renchérissement des coûts sur le marché, un taux élevé de chômage avec la faillite de plusieurs entreprises, une baisse beaucoup plus importante de la production.  Ce sont les ménages les plus pauvres qui payent le plus lourd tribu. La présidente du REDCO a saisi cette occasion pour décrier le quotidien des consommateurs au Cameroun : « l’accès aux besoins sociaux de base tels que l’eau et l’électricité n’est pas un acquis pour de nombreux consommateurs, la pénurie de certains produits pétroliers, la piètre qualité et les couts élevés des services des télécommunications, le service minimum bancaire garanti, objet d’une règlementation nationale et sous régionale, est allégrement foulé au pied par les établissements bancaires et financiers, l’insalubrité avec ses corollaires sur l’environnement et la santé des consommateurs». La secrétaire adjointe du REDCO n’était pas en reste : « il n’existe pas un seul secteur où le consommateur est satisfait malgré le dispositif normatif, institutionnel et juridictionnel qui est mis en place. Cette énième célébration constitue justement ce cadre de concertation entre tous les acteurs pour adresser cette situation de manière concertée et inclusive ».

Il est question aujourd’hui de repenser la protection du consommateur. Pour ce faire, le REDCO appelle de tous ses vœux la mise en œuvre d’une stratégie nationale de protection des consommateurs, laquelle va contribuer à une meilleure protection des droits.

 

jojobet sexy jojobet link basan oç firma 2023 jojobet aç burocu