Dr Diallo Djénébou © Benin Web TV
Dr Diallo Djénébou © Benin Web TV

La planification familiale (PF) a meublé l’ordre du jour de la récente conférence conjointe (mai 2024) organisée par l’UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population), l’UCPO (Unité de coordination du partenariat de Ouagadougou) et l’ong Women in Global Health.

L’objectif principal du partenariat de Ouagadougou c’est d’augmenter le nombre d’utilisatrices additionnelles en matière de méthodes contraceptives comme le mentionne le

Dr Diallo Djénébou, responsable du plaidoyer à l’UCPO, sur la plateforme du REMAPSEN (Réseau des médias africains pour la promotion de la santé et de l’environnement).

6,5 millions d'utilisatrices additionnelles, c'est le chiffre révélé par la responsable du plaidoyer à l'UCPO, qui tenait à mettre des chiffres actualisés à la disposition des hommes et femmes de médias. En effet, le nouvel objectif fixé par l'Unité de coordination de Ouagadougou, c'est d'atteindre 13 millions d'utilisatrices à l'horizon 2030. Le Dr Diallo affirme qu’il y a eu des consultations et que cinq points phares ont été jugés nécessaires dans l'atteinte de cet objectif ambitieux : le premier élément, ce sont les jeunes de 15 à 35 ans, qui représentent 60 à 65% de la population active. L'idée ici c'est de mettre en avant  les activités en vue de promouvoir la PF chez cette cible. Le second c'est de s'attaquer aux normes sociales. Le troisième, c'est appuyer les pays prioritaires (Bénin, Togo et Guinée), qui ne sont pas au même niveau que les autres pays. Et le quatrième c'est la PF en situation de crise.

De 2011 à 2015, l'UCPO s'est fixé comme objectif d'atteindre le chiffre d’un million d'utilisatrices  additionnelles. De 2016 à 2020, l’objectif est passé à 2,2 millions. Bien que ces deux objectifs soient atteints, Dr Diallo pense qu’il faudra tout de même « accélérer la cadence pour répondre au rendez-vous de 2030 ». 

Le partenariat de Ouagadougou est un mouvement qui est né, comme son nom l'indique, à Ouagadougou en 2011, lors de le conférence régionale  sur la population, le développement et la planification familiale, avec pour toile de fond l’accélération de l’utilisation de la planification familiale dans les neuf pays qui le compose : Bénin, Burkina Faso, Sénégal, Mauritanie, Niger, Mali, Togo, Guinée, Côte d’Ivoire.

La vision de l'UCPO c'est d'avoir une Afrique de l'Ouest où un accès au service de planification familiale de qualité  améliore, sauve la vie des jeunes et sert de catalyseur  pour un développement durable. Plusieurs études montrent que « si nous voulons atteindre un développement durable, il faut mettre en avant la planification familiale ». Cela va faciliter l'accès aux services des  femmes et des filles.

 

jojobet sexy jojobet link basan oç firma 2023 jojobet aç burocu